La malveillance involontaire des adeptes de Facebook (ce qui se passe sur FB doit rester sur FB)

J'écris ce billet en complément d'une chronique parue sur Acontrario, Insupportable Facbeook (qui se trouve aussi sous forme de petite brochure(pdf) distribuée ici et là), parce qu'il me semble important de revenir sur la dernière partie.

Tout d'abord, revenons au point de départ : Facebook c'est le mal.
Visiblement beaucoup de personnes le savent, ou au moins en ont une conscience diffuse. C'est dingue le nombre de groupes, orga dont les représentants s'excusent d'être sur FB mais que voulez-vous ma bonne dame c'est comme ça c'est le monde moderne, sans FB on peut rien faire. A les entendre ils sont sur FB contre leur grès, genre c'est Zuckerberg qui leur a mis un flingue sur la tempe.
En fait je me suis aperçu avec le temps que je pouvais pas y faire grand chose. Les gens sont intimement convaincus que FB c'est vraiment de la grosse merde, mais une force supérieure (le dieu du lol, la pression sociale, lafoteàléjeunes, ou la paresse intellectuelle, au choix) les pousse à y faire des pages pour leurs orgas. Moi les gens qui sont poussés par une force supérieure, je respecte, sauf quand ils viennent taper à ma porte pour me refiler de la propagande et me convier à des séances de lecture de la bible.
Et ce dont il est question ici, c'est la même chose.

L'argumentaire contre Facebook tient en deux points

Reprenons. L'argumentaire contre FB tient en deux points :
- Facebook alimente le système publicitaire. FB enregistre et analyse chaque action des internautes (clic sur un lien, demande d'amis, like, messages privés...) (tout). Et tout est revendu à des régies publicitaires. Donc FB est un des plus gros pourvoyeurs de données pour le système publicitaire. Et le système publicitaire est un système fasciste, il suffit de relire le manifeste antipub pour en avoir la démonstration.
- Facebook c'est l'ami de la police. Tant que la police est "républicaine", on se rend pas compte du danger... mais depuis une quinzaine d'année c'est le déferlement des lois sécuritaires et la tendance n'est pas à l'apaisement. Dans combien de temps les groupes antifa seront-ils déclarés "terroristes" ? Dans combien de temps les communistes, les anarchistes, les féministes radicales, et tous les groupes prônant l'action directe légale seront-ils déclarés "terroristes" ?   Le jour où cela arrivera, les flics n'auront qu'à appuyer sur un bouton pour avoir le nom de tous ceux qui fréquentent assidument tous ces groupes sur facebook...

Voila, c'est posé : Facebook est un danger. Et si vous pensez toujours "oui mais c'est comme ça, on y peut rien", c'est votre avis, c'est votre opinion, c'est vos oignons. Et Vous n'avez pas à décider pour les autres, vous n'avez pas à décider que les autres personnes doivent s'inscrire sur FB, vous n'avez pas à conseiller aux gens de s'inscrire, vous n'avez pas à les inciter à s'inscrire. C'est malveillant.

Je sais bien que lorsque l'on est soi-même sur FB on entre dans un mécanisme d'aveuglement : comme on est quelqu'un de bien (anar, militant, engagé dans ceci ou cela)  on ne peut pas faire quelque chose de mal (ahbenonspapossib), donc en ce qui concerne FB soit c'est un truc cool (jevoapasleproblem) soit c'est qu'on ne peut pas faire autrement (lafotalasociété). Quelle que soit l'option bidon que l'on choisit, se trouver une excuse pour être sur FB n'est pas une excuse pour attirer les autres sur FB. Chercher à attirer les gens sur facebook pour les inciter à s'inscrire c'est pas un truc cool.

Facebook est un danger. Attirer les gens sur Facebook, c'est malveillant.

A ceux qui sont sur Facebook, personnellement je me fiche de vos tourments intérieurs. Je me fiche que vous, vous preniez toutes les précautions sur FB parce que vous êtes plus malin que les autres, ce n'est pas le sujet.
Le sujet aujourd'hui, ce sont les autres.
Vouloir entrainer les autres sur Facebook, c'est vouloir les mettre en danger, et c'est malveillant.

Vous êtes sur Facebook... alors si des membres de Facebook vous cherchent, ils vous trouveront de suite (que ce soit par le moteur de recherche de fb ou par n'importe quel autre moteur). Vous n'avez strictement aucune raison de mentionner votre présence sur FB en dehors de FB. De plus Facebook(c) est une entreprise multinationale qui n'a pas besoin de vous pour lui faire sa pub.

Dans la chronique Insupportable Facebook, j'écrivais  :
 

Si tu ne veux pas quitter Facebook, fais au moins en sorte de protéger ceux qui y échappent, de les protéger de toi, de ton activité. Évite d’attirer ceux-ci vers ta page, évite de les inciter à s’inscrire.

Si tu représentes un groupe de musique, une orga politique, une association militante ou non, fais en sorte de ne pas attirer de nouveaux membres dans les filets de FB :

  • Ne propage pas de liens vers ta page FB sur les forums.
  • Ne mentionne pas ta page FB sur ton matériel de propagande (flyers, stickers..)
  • Ne propage pas de « facebook events », il existe d’autres agendas (demosphere, razibus, pariskiwi) pour diffuser ce type d’information.
  • Quand tu écris un mail, assure-toi que le destinataire est bien sur FB avant de lui envoyer un lien FB.

Tu ne t’en rends peut-être pas compte, mais sache qu’un non-inscrit qui suit un lien Facebook tombera à un moment ou un autre sur l’impossibilité d’accomplir une action s’il n’en devient pas membre. En ce sens, ton lien fonctionne bien comme un hameçon qui fera tomber de nouveaux poissons dans l’escarcelle du géant américain.


Chaque fois qu'un lien vers FB est envoyé par mail ou posté sur un forum, soit il est inutile puisque la personne qui reçoit le message est déjà sur FB et est au courant de l'information, soit il est malveillant et à pour but de pousser les gens à s'inscrire.

En respectant la règle simple qui suit, vous allez considérablement aider à circonscrire la dangerosité de FB :

Tout ce qui est sur FB reste sur FB

Ce qui est sur FB ne va pas dans les mails. Ce qui est sur FB ne va pas sur les forums. Ce qui est sur FB ne vas pas sur les flyers, ni sur les stickers, ni sur les pochettes de disques.
Ceux qui sont sur FB te trouveront en deux clics, et ceux qui n'y sont pas n'ont pas besoin d'avoir l'information.

Il faut voir FB comme une gangrène : tu es contaminé... ben tant pis, c'est comme ça. Il faut maintenant éviter au maximum de répandre la contamination. Ce qui est sur Facebook doit rester sur Facebook.
 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page